Accueil | Contact | Centres d'intérêts | Histoire | Au fil de la rénovation | La charte d'anoblissement | Livre d'or

Les Le Fol, anoblis en 1594, portaient d'azur à trois flèches d'argent croisées et attachées d'un cordon de gueules accostées de deux fleurs de lys d'argent.

blason


Décembre 2010, une surprise nous attend sous la forme d'un mail :

"Bonjour
Je suis ravi de voir que la restauration du manoir des Fols a repris.
Je suis un lointain "cousin" de Pierre Le Fol, et ai passé des années dans les archives du département à reconstituer la généalogie de cette famille. Je passerai vous voir un de ces jours et vous laisserai quelques documents (notamment la charte d'anoblissement). Quelques informations / corrections par rapport à vorre rubrique "histoire" :
- Pierre Le Fol (ainsi, collectivement, que ses fils) a été anobli en 1594 et non 1574 (l'erreur est fréquente, certains ouvrages ont repris cette erreur). C'était à l'occasion de la défense victorieuse de Cherbourg, à la fin des guerres de religions.
- La branche ayant demeuré à Baudreville est celle de son fils François, probablement l'aîné, qui a par la suite "dérogé" en se livrant à des activités commerciales et était proche du mouvement protestant (probablement s'était-il même converti). Néanmoins, la famille vivait "noblement", et certains avaient essayé (sans succès) de récupérer leur noblesse. Cette branche n'apparait pas dans la recherche de Chamillart (pour cause) et ses descendants directs y habitaient encore au XIXième siècle.
- Michele Lefol (de Crosville), est bien apparentée à cette famille. Elle descend de Robert, autre fils de Pierre. En tous cas, un grand bravo pour votre courage ! Le manoir (que j'avais visité dans les années 80) le mérite bien !
Eric Lefol "



Charte originale scannée en téléchargement



Charte en français moderne en téléchargement

Powered by PHP - Copyright 2012